La lettre du musicien (Edito)

La lettre du musicien (Edito) est un média francophone spécialisé dans le domaine de la musique classique, de l'opéra. A ce titre, La lettre du musicien (Edito) est une source qualifiée de soClassiQ, comme Classique... mais pas has been ou Ludwig van Montréal et bien d'autres. Son article le plus ancien indexé par soClassiQ date du 2013-09-03. Au total depuis cette date, ce sont 100 articles qui ont été rédigés et publiés par La lettre du musicien (Edito).

Activité de La lettre du musicien (Edito)

Avec 3 articles publiés sur les 90 derniers jours, La lettre du musicien (Edito) est une source peu active actuellement. "Peu active" ne signifie pas pour autant que La lettre du musicien (Edito) soit moins intéressant qu'une autre source plus prolixe. Chaque média suit une ligne éditoriale spécifique, publie selon un rythme qui lui est propre.

Cette activité éditoriale progresse par rapport à la période précédente.

Le dernier article de La lettre du musicien (Edito), "Le musicien : l'ùme et le corps", est datĂ© du 2020-06-24. En 2019, cette source avait publiĂ©e 14 articles (6 depuis le dĂ©but 2020). Sur les 12 derniers mois, La lettre du musicien (Edito) a publiĂ© 1 articles par mois en moyenne.

La lettre du musicien (Edito) au cours des 36 derniers mois

Publications hebdomadaires :

2018
2019
2020
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 La lettre du musicien (Edito)  Toutes les sources indexĂ©es

Si La lettre du musicien (Edito) a Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ© par soClassiQ pour figurer parmi ses sources qualifiĂ©es, c'est parce que nous croyons que ses articles participent pleinement Ă  la connaissance de la musique classique et de l'opĂ©ra. Parce qu'il appartient Ă  chacun de se faire sa propre opinion, d'aimer La lettre du musicien (Edito) ou de prĂ©fĂ©rer d'autres Ă©crits, tous nos visiteurs et membres sont invitĂ©s Ă  dĂ©couvrir La lettre du musicien (Edito). Si vous l’aimez, n'hĂ©sitez pas Ă  l’ajouter aux signets de votre navigateur ou Ă  vos signets soClassiQ (pour ses membres, avec le bouton ci-dessous) pour y revenir facilement et rĂ©guliĂšrement.

Les derniers articles de La lettre du musicien (Edito)

Ajouter cette page Ă  vos marque-pages soClassiQ

La lettre du musicien (Edito)

2020-06-24 00:00:00

AprĂšs plusieurs mois de confinement, la reprise des spectacles est encore bien chaotique dans l’Hexagone. Cet Ă©tĂ©, la plupart des festivals sont annulĂ©s. Seules quelques rares manifestations se maintiennent, en repensant les formats des concerts, les jauges de spectateurs.  Une chose est sĂ»re : en France, la rentrĂ©e va se rĂ©vĂ©ler particuliĂšrement complexe pour le paysage musical. Comment les salles de concert vont-elles mettre en place un protocole sanitaire ? Le public va-t-il y retourner ? Sans compter que le risque d’une deuxiĂšme vague ne peut ĂȘtre totalement Ă©carté : Ă  PĂ©kin, les lieux culturels ont dĂ» refermer mi-juin, avec la rĂ©apparition du virus. Mais il y a aussi une autre interrogation : dans quelles conditions les musiciens vont-ils redĂ©marrer ? Pendant le confinement, si certains ont pu poursuivre en solo une pratique quotidienne ou mĂȘme enregistrer Ă  plusieurs des morceaux, grĂące aux plateformes numĂ©riques, d’autres se sont retrouvĂ©s en difficulté : absence d’instrument sur place, [
]

La lettre du musicien (Edito)

2020-05-06 00:00:00

Lorsque nous avons dĂ©cidĂ© de consacrer ce numĂ©ro au cinĂ©ma, les salles obscures Ă©taient encore ouvertes et le Festival de Cannes devait se dĂ©rouler du 12 au 23  mai. C’était le monde d’avant. Depuis, le Covid-19 est venu tout bouleverser. Outre le drame sanitaire et la crise Ă©conomique qu’elle a provoquĂ©s, cette pandĂ©mie a mis Ă  plat le paysage culturel. Nous consacrons de nombreux articles de ce numĂ©ro Ă  ses consĂ©quences sur la filiĂšre musicale, depuis la fabrication d’instruments jusqu’au quotidien des interprĂštes et des compositeurs. Le Covid-19 change en profondeur nos pratiques culturelles. La musique a dĂ» se rĂ©inventer en ligne par le biais de l’écran. Concertistes comme orchestres utilisent la vidĂ©o Ă  la fois pour prolonger le lien avec le public et par nĂ©cessitĂ© artistique. Le besoin vital de se produire malgrĂ© tout. Cela prouve, une fois de plus, que musique et image peuvent se marier Ă  [
]

La lettre du musicien (Edito)

2020-05-29 00:00:00

Ce fut l’une des rares bonnes nouvelles de la pandĂ©mie : le Covid-19 a Ă©pargnĂ©, hormis quelques rares et dramatiques exceptions, les enfants. C’est ce qui a notamment permis le mois dernier la rĂ©ouverture progressive en France des Ă©coles puis des collĂšges.  Les conservatoires se sont, par contre, retrouvĂ©s dans le flou. Alors que des Ă©tablissements s’apprĂȘtaient Ă  rouvrir courant mai, dans la mĂȘme dynamique que l’Éducation nationale, le dĂ©cret “dĂ©confinement” a dĂ©cidĂ© de maintenir leur fermeture. Une cacophonie qui pointe une fois de plus la situation intenable des conservatoires, financĂ©s majoritairement par les collectivitĂ©s territoriales, mais placĂ©s sous l’égide de l’État, qui semble un peu l’oublier
 Une chose est sĂ»re : pour inventer le monde d’aprĂšs, et Ă©viter, comme le dit l’écrivain Michel Houellebecq, qu’il soit comme le monde d’avant « en un peu pire », la balle est dĂ©sormais dans le camp de la jeunesse. C’est elle qui dĂ©jĂ  a su rĂ©veiller l’opinion, [
]

La lettre du musicien (Edito)

2020-02-26 00:00:00

L’intelligence artificielle (IA) est partout. Du traitement anti-coronavirus Ă  la lutte contre la fraude fiscale, son recours touche l’ensemble des secteurs. Et la musique ne fait pas exception ! La conception de machines capables de simuler l’intelligence musicale s’annonce comme un enjeu majeur pour la profession. « La crĂ©ation de l’intelligence artificielle serait le plus grand Ă©vĂ©nement de l’histoire de l’humanitĂ©. Mais il pourrait aussi ĂȘtre l’ultime. »Le physicien Stephen HawkingDepuis le lancement de la nouvelle formule de La Lettre du Musicien, une page est dĂ©diĂ©e chaque mois Ă  l’actualitĂ© numĂ©rique, dans laquelle notre collaboratrice Suzanne Gervais dĂ©crypte l’usage des nouvelles technologies dans le champ musical. Les innovations sont lĂ©gion. Mais l’IA soulĂšve des interrogations qui dĂ©passent la seule question technique.Dans ce numĂ©ro, vous allez dĂ©couvrir comment, grĂące Ă  une Ă©quipe internationale de chercheurs, l’intelligence artificielle a Ă©tĂ© utilisĂ©e pour complĂ©ter la Symphonie n° 10 de Beethoven, dont il ne restait que quelques esquisses. [
]

La lettre du musicien (Edito)

2020-04-06 00:00:00

Depuis les premiers cas Ă  Wuhan, le Covid-19 s’est propagĂ© dans le monde entier. Cette crise sanitaire sans prĂ©cĂ©dent rĂ©vĂšle une gĂ©ographie profondĂ©ment inĂ©galitaire dans l’accĂšs aux soins. ConfrontĂ© Ă  un sous-Ă©quipement mĂ©dical criant, le continent africain risque d’ĂȘtre parmi les plus touchĂ©s par le coronavirus. Le drame arrive au pire moment, alors que l’Afrique connaĂźt une Ă©mergence dans un grand nombre de secteurs. Et notamment dans le champ musical. Ce numĂ©ro montre un indĂ©niable essor de la musique classique sur le continent. AprĂšs avoir Ă©tĂ© mise Ă  l’écart au moment de la dĂ©colonisation – car associĂ©e Ă  l’élite occupante blanche –, elle est de nouveau Ă  l’honneur. Une tendance rĂ©jouissante que l’on constate dans tous les pays. L’article de Mathilde Blayo nous dĂ©crit comment, peu Ă  peu, les orchestres se professionnalisent en Afrique du Nord. Ces derniĂšres annĂ©es, des Ă©quipements ont vu le jour, de la CitĂ© des arts de [
]

La lettre du musicien (Edito)

2019-10-16 00:00:00

Une fois par an, La Lettre du Musicien met un instrument Ă  l’honneur. Pour ce premier “numĂ©ro instrument” de notre nouvelle formule, nous avons choisi l’alto. Certains se diront que c’est une sympathique plaisanterie !En rĂ©alitĂ©, nous avons dĂ©cidĂ© de nous intĂ©resser Ă  cet instrument parce qu’il est en pleine Ă©bullition. Dans les pages qui suivent, vous dĂ©couvrirez ses diffĂ©rentes facettes, de la facture baroque jusqu’à la crĂ©ation contemporaine, et mĂȘme la musique Ă©lectro.N’ayant pas le prestigieux mais parfois encombrant hĂ©ritage du violon ou du violoncelle, l’alto fait figure de laboratoire, tant dans la conception de l’instrument que dans son rĂ©pertoire. MĂȘme la pĂ©dagogie se rĂ©invente, avec de nouvelles mĂ©thodes, de nouvelles approches de l’instrument. Le temps est rĂ©volu oĂč l’alto Ă©tait rĂ©servĂ© aux violonistes ratĂ©s. Cet instrument est aujourd’hui Ă  l’avant-garde. Au fil des rubriques, vous allez rencontrer des musiciens de plus en plus flexibles. L’altiste n’a pas d’ƓillĂšres : il [
]

La lettre du musicien (Edito)

2020-02-04 00:00:00

À circonstances exceptionnelles, numĂ©ro spĂ©cial. À la veille des Ă©lections municipales, nous avons dĂ©cidĂ© de consacrer l’ensemble de ce numĂ©ro Ă  la place de la musique dans les villes françaises. Les communes sont les premiers financeurs de la culture, bien loin devant l’État. Ce sont elles qui subventionnent les Ă©quipements musicaux : conservatoires, orchestres, opĂ©ras
 Les Ă©lections municipales reprĂ©sentent donc un enjeu majeur pour notre secteur. Sur le terrain, un vote peut avoir des consĂ©quences immĂ©diates sur la vie musicale. De maniĂšre positive comme nĂ©gative. C’est pour cette raison que nous vous proposons un tour de France. Dans chaque rĂ©gion, nous avons mis en avant un exemple emblĂ©matique en matiĂšre de politique musicale. Dans certains cas, nous nous sommes concentrĂ©s sur une ville : Bordeaux, oĂč la gestion de l’OpĂ©ra fait dĂ©bat parmi les candidats ; Paris, oĂč la question du tirage au sort dans les conservatoires s’immisce dans la bataille Ă©lectorale ; [
]

La lettre du musicien (Edito)

2019-09-27 00:00:00

Les femmes ont toute leur place dans La Lettre, toute l’annĂ©e. Et pourtant, elles mĂ©ritent qu’un numĂ©ro leur soit consacrĂ©. Il ne s’intitule pas “l’égalitĂ©â€ ou “la paritĂ©â€, mais bien “les femmes”. Bienvenue dans leurs rĂ©alitĂ©s. Il faut mettre au jour ce qu’elles vivent parfois au cours de leur carriĂšre. Nous contribuons modestement Ă  lever le voile pudique qui s’impose souvent en sociĂ©tĂ©. Nous traitons les situations de discriminations, entre autres, et de la maternitĂ© de la musicienne. Emmanuel Macron a fait de l’égalitĂ© femmes-hommes une prioritĂ© du quinquennat et le ministĂšre de la Culture exige des dĂ©marches proactives sur le sujet – comme des listes paritaires dans le cadre des recrutements aux postes de direction – avec des consĂ©quences sur les subventions. Cependant, malgrĂ© le conseil avisĂ© de l’inspection gĂ©nĂ©rale des affaires sociales en 2018, Édouard Philippe a balayĂ© la perspective d’un allongement du congĂ© paternitĂ© – qui n’est rien d’autre actuellement [
]

La lettre du musicien (Edito)

2019-11-27 00:00:00

Le secteur de la santĂ© est en crise. Sa mobilisation mi-novembre a rappelĂ© le dramatique manque de moyens dont souffre l’hĂŽpital public. Le “plan urgence” prĂ©sentĂ© par le gouvernement (avec notamment un financement supplĂ©mentaire de 1,5 milliard d’euros sur trois ans) n’aura pas suffi Ă  apaiser les tensions.L’Isni, le principal syndicat d’internes, a appelĂ© Ă  une grĂšve illimitĂ©e dans les hĂŽpitaux Ă  partir du 10 dĂ©cembre. La concomitance avec les grĂšves dans les transports s’annonce comme un test politique grandeur nature pour le gouvernement.C’est dans ce contexte que nous avons souhaitĂ© consacrer une grande partie de ce numĂ©ro Ă  la santĂ©. Ce thĂšme doit se lire dans deux directions : la propre santĂ© des musiciens et ce qu’ils apportent au secteur mĂ©dical. Et sur les deux plans, il y a urgence, lĂ  aussi. L’usage des bĂȘtabloquants, comme le montre l’article de Coline GarrĂ©, journaliste au Quotidien du mĂ©decin, peut s’apparenter dans bien des [
]

La lettre du musicien (Edito)

2019-08-28 00:00:00

Avant l’étĂ©, le monde de la musique contemporaine s’est mobilisĂ©, comme rarement, pour dĂ©fendre la programmation d’émissions dĂ©diĂ©es Ă  la crĂ©ation sur les ondes de France Musique. La station a finalement dĂ©cidĂ© de lui consacrer chaque soirĂ©e du dimanche, en lieu et place des nocturnes quotidiennes. À travers ces prises de parole, on a vu un engagement fort du secteur, reflet aussi de son incroyable diversitĂ©. Compositeurs, improvisateurs, spĂ©cialistes de l’électroacoustique comme du soundpainting
 le monde de la crĂ©ation est une famille plus que jamais foisonnante. Les dĂ©bats stylistiques entre nĂ©otonaux et modernistes, mĂȘme s’ils ne disparaissent pas totalement, ont laissĂ© place Ă  un Ă©clectisme joyeux, pluridisciplinaire, oĂč l’improvisation est musicale comme thĂ©Ăątrale, et oĂč le classique flirte avec le jazz et les musiques traditionnelles. Le festival Musica, dont se tient ce mois-ci la premiĂšre Ă©dition programmĂ©e par StĂ©phane Roth, s’engage fiĂšrement sur ces nouvelles voies de la crĂ©ation. Moins [
]

Rendre la musique classique accessible Ă  tous.

EN FR ES DE IT